Des soins complémentaires efficaces. 
1/1

Les données scientifiques, propositions de soins et les thérapies diffusées sur notre site sont données à titre d’information. Elles relèvent de la Science et de la recherche scientifique passée ou en cours. Elles ne constituent pas une consultation médicale, un diagnostic de maladie, une prescription médicale ou une incitation à arrêter des traitements en cours. Elles ne peuvent se substituer à une prescription personnalisée venant d’un professionnel de la santé. Nous vous recommandons de ne pas faire un usage inconsidéré de ces informations et de consulter votre médecin traitant.

Si de tradition l'on utilise la chimiothérapie, la radio etc pour traiter les tissus cancereux, il existe d'autres thérapies complémentaires très efficaces.

 

Autres soins :

 

  • Le GC-MAF

  • L’hyperthermie

  • Le laser

  • La Laétrile (Vit B17)

  • La Vit C en injection

  • Méthadone et Aminita D2

  • Alimentation Cétogène

Lecteurs depuis 2012

Bonjour,

 

J'ai ouvert ce site en 2012 pour celles et ceux qui comme moi ont été confronté au Cancer. Il informe des solutions réellement efficaces, différentes et complémentaires ou non à la Chimiothérapie et assimilées. Toutes ne sont pas reconnues ni pratiquées en France mais elles n'en demeurent pas moins efficaces et d'une grande utilité. 

 

Ces thérapies complémentaires sont tolérées, reconnues et pratiquées par des médecins dans certains pays. L'Électro Cancer Thérapie est également reconnue en Allemagne par leur système de santé.

 

J'ai pu éviter l'ablation des deux seins tel recommandé par le corps médical de Caen qui me suivait, notamment parce que j'avais des Micro-calcifications en sus des tumeurs. Pour moi c'est l'ÉLECTRO CANCER THÉRAPIE qui a parfaitement fonctionné. (nécrose des tumeurs par le courant éléctrique).

Je rappelle également, que mon site est réalisé par mon mari (webmaster) et moi même à des fins uniques d'informations. Nous n'avons aucun intérêt dans quoique se soit se rapportant à la médecine. Nous habitons en Normandie et je suis une femme au foyer qui a décidé de raconter et de partager son aventure sur Internet.

 

Pour ma part, j'ai eu à faire à des médecins diplômés et reconnus en Allemagne qui travaillent en collaborations avec les instances de santé de leur pays. Des personnes qui nous ont reçus humainement et qui m'ont informé clairement de tout ce qu'il nous fallait savoir sur ma situation.

Sachez également que nous avons été fortement critiqués dans notre démarche en France par les quelques médecins et chirugiens que nous avons approché pour leur faire connaitre cette thérapie. Nous avons également été affublé d'à peu près de tout sur les réseaux sociaux ainsi que sur les forums de certains sites sois disant "médicaux" et qui ont pignons sur le Net.

 

Ce n'est pas bien grave ! La bagare stérile du "ça fonctionne" et du "ça ne fonctionne pas" m'importe peu. Après 6 ans je suis vivante et en forme tout comme d'autres personnes qui ont été traités comme moi et c'est tout ce qui compte pour moi et ma famille!

 

Il y a du texte à lire, mais cela m'a semblé un minimum pour bien appréhender ce qu'il faut savoir. Prenez votre temps pour parcourir mon site.

 

Puissiez vous profiter et vous enrichir de ces informations.

M.L. Stavridès

Dans petit film ci-dessous, je vous présente la thérapie E.C.T que j'ai faite pour ma dernière tumeur. Vous y verrez les explications du traitement et des résultats.

 

Partagez ! vous avez mon autorisation.

  • Mon petit film sur mon traitement E.C.T 

Certes, le cancer du sein n'est pas le plus difficile à traiter, mais il n'en demeure pas moins que 30 minutes ont suffit pour détruire ma tumeur.

 

L'E.C.T a donc toute ma considération et de vous faire partager mon experience me semble une évidence.

 

Quand vous arrivez pour ce type de soins avec le moral dans les baskets, on n'arrive pas à croire qu'une tumeur puisse être "brulée" ainsi.

En 2019, cela fera 7 ans. Je vais bien et pas de récidive à l'horizon.

Mon site recensera petit à petit les thérapies fonctionnelles pour traiter le cancer en complémentarité ou non des soins traditionnels en apportant toute les informations médicales connues.

Cliquer sur ci-contre pour télécharger mon rapport échographique de 2013 après mon dernier traitement E.C.T. 

Il décrit l'aspect très évocateur d'une :

 

  • Cytostéatonécrose cicatricielle. 

 

En clair, ce que montre l'échographie, c'est que la tumeur est bien nécrosée, détruite par l'E.C.T. Elle sera évacuée par l'organisme en quelques semaines. (8 en ce qui me concerne)

Mon intervention en Électro Cancer thérapie
Le Poste Technique E.C.T
A SAVOIR AVANT TOUTES DÉMARCHES !

Mon choix :.

 

Il était clair, je l'ai fait car je ne voulais pas de la chimio. Pour moi ce n'était pas la solution, tous ceux que j'ai connus ayant fait des soins conventionnels sont tous morts entre 12 et 18 mois après. J'ai eu peur de ça ! J'ai, avec mon mari, cherché d'autres moyens et sans mettre de prix à ma vie! Tout ce que je voulais, c'était une chance, celle de vivre comme tout le monde

 

1/ Comme dans tous actes médicaux, le pourcentage de réussite dépend du type de cancer et de son avancée.Plus l'on s'y prend tôt, meilleures sont les chances. (Basique mais évident !)

 

Les coûts :

 

2/ Il faut tenir compte des coûts qui sont à notre charge dans ce type de soins et que vous aurez à régler à la clinique. (de 200€ à +de 5000 € selon votre situation). Pour ma part, j'ai effectuée 3 séances de 30 à 45 min pour un coût d'environ 1.000 € (hors frais d'hébergement et de restauration). L'on peut trouver cela cher parce que c'est nous qui payons et non la sécu.

 

Les embûches :

 

3/ Si vous devez faire des examens complémentaires (excepté des prises de sang) durant des traitements pratiqués à l'étranger vous devrez retourner chez vous car l'on ne peut pas faire de scanners, d'IRM, ni éventuellement des compléments de chimio etc... En effet, en dehors de la France cela ne peut pas être pris en charge à l'étranger. Ces types d'examens sont très chers et il faut pouvoir en supporter les coûts si vous voulez le faire dans le pays où vous vous faites soigner..

 

En règle générale, personne ne peut payer cela. Pour ma part, j'ai du faire 2 Aller/Retour. Soins là bas et examens en France. 

 

4/ Il faut donc bien garder à l'esprit cette logisitique que vous aurez peut-être à gérer. L'ELECTRO CANCER THERAPIE n'étant pas reconnue en France, je suis partie en Allemagne notamment parce qu'ils sont les meilleurs dans ce domaine.

 

5/ Sachez, que dans le choix de vous soigner autrement, vous n'aurez malheureusement pas ou peu de soutien du corp médical en France, notamment si vous devez vous faire suivre en parallèle en France. (Cela a été mon cas) - La principale raison c'est que la médecine est encadrée par des protocoles desquels aucun médecins ne sortira. C'est ainsi.

 

Selon les dispositions mêmes de l'article L1111-4 du Code de Santé Publique : "Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment.

Conférence du Dr Koehler

L'ECT donne d'excellents résultats. Il y a cependant des échecs comme dans toute thérapie. Elle n'est pas miraculeuse.

 

Elle est juste un procédé véritablement fonctionnel, fiable et reconnu dans quelques pays comme l'Allemagne et la Chine.

 

Elle soigne le cancer sans séquelles avec des résultats variables selon les cas.  

 

L'ECT demeure l'une des thérapies complémentaires ou alternatives des plus sérieuses.

NOTE

Clinique en Allemagne

Mon site n'a pas pour but de pointer du doigt tel ou tel acteur du système de santé, mais d'en souligner les complémentarités.

Les "maladies" et notamment le cancer sont un territoire réservé clairement à la médecine de la chimie. Le naturel et les médecines complémentaires que j'ai utilisées ne font pas encore partie de ces protocoles. Si un médecin Français prescrit et soigne par des médecines non controlées ni validées par les autorités de santé il perdra rapidement son droit d'exercer, voir se faire attaquer pour exercice illégal de la médecine. A ce titre, plusieurs se battent en France pour la liberté de soigner autrement. Vous trouverez dans la section média quelques infos et vidéos de ces médecins qui militent pour une médecine plus libre.

 

Pourtant, comment expliquer qu'un produit comme le TAXOL utilisé en Chimio et qui provient des plantes (de l'if et de la Vinblastine ou Vincristine extrait de la pervenche de madagascar) soit fabriqué par les laboratoires alors que dans le même temps ils réfutent l'utilisation de la phytothérapie dans ces protocoles de traitements ? Ils ont le droit d'utiliser des dérivés de végétaux pour concevoir ces médicaments mais l'on vous dira que les plantes "ça ne fonctionnent pas".

 

Nous avons proposé, sans résultat, à quelques médecins, dont mon médecin traitant, de rencontrer entre-autre le médecin naturopathe Allemand qui m'a soigné par l'E.C.T. L'une de mes amies qui a également été soignée de la même façon a organisé une conférence à Annecy en 2012 en les invitants. Certains sont venus. Malheureusement, ce fut sans suite ! Pas d'intérêt de la part du corps médical.

 

Mon médecin m'a fermement demandé de ne pas me faire soigner de cette façon. Depuis que je suis sortie d'affaire, je vais, régulièrement le voir et malgré ma bonne santé, je perçois encore de l'ironie de sa part. Il me souvent que j'ai eu de la chance tout comme mes amis. Peu importe je suis soignée. Son avis m'importe peu. Je pensais naïvement que je serai soutenue par le corps médical. Il n'en a rien été !

 

Même l'hôpital qui a détecté mes tumeurs n'a pas arrêté de me téléphoner m'assurant que j'allais mourir si je ne faisais pas l'ablation des deux seins. Au début de leurs appels ils m'informaient que je devais faire de la chimiothérapie.

 

Voyant que je répondais par la négative, ils m'ont rappelé pour me proposer de la radiothérapie et après d'autres nouveaux appels, ils m'ont proposé uniquement de faire de l'hormonothérapie. Ce n'est sans doute pas une généralité, mais c'est ce que j'ai vécu. Je trouve le procédé pour le moins étonnant !

 

J'ai perdu 4 personnes proches entre 2014 et 2015. Tous avec un cancer (certes, plus grave que moi) et traité conventionnellement. Malheureusement, ils sont tous partis au bout de 12 mois en moyenne. Pour moi et même si mon cancer était clairement plus simple à traiter que d'autres, je suis en vie et guérie 7 ans après. C'est tout ce que je peux constater et c'est beaucoup !

 

Il faut savoir que les thérapies conventionnelles, comme la chimio peut être combiné avec "juste ce qu'il faut" pour permettre d'ouvrir les cellules cancéreuses. Cela aide les thérapies complémentaires à les attaquer plus efficacement et d'augmenter ainsi ses chances. 

 

Cela permet d'obtenir de bons résultats. L'utilisation de la chimio n'est donc pas du tout systématique avec l'ECT mais elle peut être utilisée. Néanmoins, ce ne fut pas mon cas.

 

Il y a un moment où l'évidence des résultats se suffit à elle-même.

 

Je respecte ces personnes du monde médical. Beaucoup font un travail formidable. Mais c'est de NOTRE VIE qu'il s'agit, pas de la leur. 

 

Ce n'est pas parce que nous ne sommes pas médecins que nous sommes ignares et incompétents.

 

Je lance un appel à tous praticiens qui voudraient bien m'assister pour réussir à faire venir en France une partie des traitements et moyens techniques utilisés notamment en Allemagne. Pour cela il faut être médecin en exercice pour les utiliser et réussir à obtenir les agréments de la H.A.S au préalable.

 

Ces procédés et technologies alternatives sont utilisés dans nombre de pays mais pas en France! En Allemagne, même les naturopathes peuvent s'en servir. L'ECT est reconnue par leur système de santé. Pas encore remboursée, certes, mais reconnue fonctionnelle. La reconnaissance est déjà une étape vers le changement. Nous avons, en France, beaucoup de chemin à parcourir tant pour changer les méthodes, les mentalités ainsi que l'imposition systématique des traitements chimiques.

 

Je vous encourage à vous informer tant que vous êtes en bonne santé avant de choisir vos soins. Dès l'instant que vous connaissez les tenants et aboutissants de chaque chose, alors vous pouvez décider. Dans le cas contraire, vous devrez faire confiance aveuglement.

 

Grâce à Internet l'information circule, même si, pour le néophyte, il devient difficile de s'y retrouver tant les contradictions sont nombreuses. Fort de ce constat ce site s'est imposé de lui-même. Je considère par mon expérience et ma position de personne soignée du Cancer avoir toute légitimité pour exposer et présenter les informations contenues sur ce site.

 

Il faut être aux côtés des médecins qui se battent pour que soit mis en place une meilleure politique de prévention générale du cancer. Trop peu de personnes traitées pour des cancers survivent dans les 5 ans. Chaque malade coûte environ 150.000 €. Nous sommes en droit, nous les clients qui devenons des patients, de demander plus de résultats. Plusieurs pays ont fait le même constat comme l'Australie en 2012.

Gardez en tête que le Cancer progresse vite une fois que vous êtes déclaré. Il y a un moment où la multiplication des cellules rend votre situation quasi irréversible. Évitez donc de perdre trop de temps à essayer de comprendre trop de choses par vous-même. Faites confiance aux gens qui sont sortis d'affaire, aux médecins. Votre situation est forcément différente de celle du voisin. Suivez votre intuition. vous pourrez mieux comprendre une fois dans la voie de la guérison.

 

AVIS : N'allez pas d'une clinique ou d'un hôpital à l'autre parce qu'en dehors du facteur humain qui peut effectivement être meilleur, sachez qu'ils appliquent tous les mêmes protocoles. Aucun ne sort de ceux établi et validé par les institutions de santé. La démarche peut rassurer mais c'est une perte de temps. Je l'ai fait et cela n'a servi à rien. Je reconnais volontiers un accueil plus chaleureux selon l'établissement.

 

En matière de Cancer, il ne faut rien rejeter,  il faut tout essayer. Vous n'avez donc rien à perdre. Si rien ne marche dans ce qu'il existe comme thérapies complémentaires il n'y aura aucun regret à aller vers les soins conventionnels, ni même de les mixer ensemble si besoin.

 

Une consultation initiale, suivie d'un diagnostic précis et d'une relation permanente avec une équipe de soins spécialisée est indispensable devant toute volonté de soin. Il vous appartiendra plus tard de faire le choix qui vous conviendra le mieux, en toute connaissance de cause.

 

Selon les dispositions mêmes de l'article L1111-4 du Code de Santé Publique : "Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment."

 

Restez toujours acteur de votre vie, écoutez votre corps et refusez ce que vous ne ressentez pas. Vous en avez totalement le droit.

 

Puisse mon expérience, et mon témoignage vous éclairer dans cette quête de la survie.